+
La maison Zervos
© Association "Fondation Christian et Yvonne ZERVOS"
cliquez pour agrandir

Histoire et architecture

Pour une visite, cliquez sur les zones sensibles de la maison

En apparence, rien ne prédisposait Christian Zervos à venir s’installer au hameau de La Goulotte à Vézelay, sinon pour fuir le Tout-Paris des années 30. Un ami de jeunesse, Jean Badovici, l’y aurait attiré avec sa future épouse Yvonne Marion, à l’occasion d’une pendaison de crémaillère. Son associée Eileen Gray, déjà partie dans le sud à Roquebrune ou à Castellar, ne serait pas intervenue dans la transformation du futur séjour des Zervos. Une de ses biographes, l’historienne d’art Caroline Constant, admet simplement une "assistance possible d'Eileen Gray". C’est cependant à Vézelay que la designer expérimenta ce qui fit d’elle une authentique architecte.

Dans une carte postale datée d’août 1937, Yvonne Zervos évoque les lieux qu’ils viennent d’acquérir: "Une chambre à feu et une chambre à four au rez-de-chaussée, une chambre et un cabinet au premier étage, un grenier dessus couvert de tuiles, une cave derrière ayant entrée par la grange". La description sommaire ne mentionne pas la pittoresque tour hors-oeuvre, qui n’eut jamais d’usage précis. Certifiée par aucun plan, la maison fut-elle achevée ultérieurement?

"Une maison n'est pas une machine à habiter. Elle est la coquille de l'homme, sa prolongation, son élargissement, son rayonnement spirituel".
Jean Badovici et Eileen Gray, De l’éclectisme au doute, 1929.

Extérieurement asymétrique, La Goulotte atteste un réel souci de composition intérieure, digne de praticiens d’une architecture qu’aucun artisan ne pouvait maîtriser seul. Une double mezzanine libre de tout cloisonnement, une large baie en bandeau coulissant pour l’étage surélevé, quelques éléments intérieurs et la répartition de la lumière naturelle sont typiques de ce que Badovici et Gray avaient déjà conçu dans le bourg de Vézelay.

Certains agencements nous rappellent d’une manière troublante la facture d'Eileen Gray. L’escalier en vis de la tour, par exemple, et les étroites montées aux mezzanines font étrangement écho à ceux de l’E1027. Une pièce de rangement a même été conçue comme un véritable meuble, ajouré d’une percée vers l’extérieur. Par ailleurs, une habitation attenante, qui servit de maison de gardiennage, nous rappelle encore la distribution des espaces réduits prisés par Gray. Ce bâtiment, tout en longueur et coiffé d’une couverture à pente unique, crée un bel effet de volume en trompe-l’oeil avec le toit mitoyen.

Agréable lieu de villégiature, hormis la période de guerre où les Zervos s’y réfugièrent, La Goulotte fut organisée pour l’accueil des amis de passage, mais aussi pensée pour le travail et le repos. Artistes, poètes, critiques d’art, architectes et mécènes s’y succédèrent. Léguée en 1970 par Christian Zervos à la ville de Vézelay, La Goulotte est aujourd’hui administrée par l’association "Fondation Christian et Yvonne Zervos" qui entretient et fait vivre le lieu. Les visites de la maison sont organisées lors des Journées du Patrimoine.

Maisons transformées par Gray et Badovici à Vézelay, d'après Caroline Constant, biographe d'Eileen Gray (Editions Phaidon, 2003):

Mentions légales © Association "Fondation Christian et Yvonne Zervos"